Côte d’Ivoire, des cadres de partis politiques menacés

La tranquillité n’est plus de mise dans le Cavally, au fur et à mesure qu’on approche des élections locales couplées du 21 avril prochain.

Plus rien ne va dans le Cavally. La liste PDCI-UDPCI conduite par le ministre Dagobert Banzio est dans l’œil du cyclone. Plusieurs cadres et non des moindres seraient l’objet de ‘’menaces et d’intimidation’’ depuis la présidence de la République. L’information a été livrée, par Jean Blé Guirao Bébadea, membre de la liste « 3R-D Cavally ». « Arrêtez de nous menacer et de nous intimider avec des numéros de téléphone de la Présidence », s’est insurgé le Secrétaire général adjoint III de l’UDPCI, le samedi 23 mars, lors d’un point de presse au siège du parti arc-en-ciel à Angré.

Selon le lieutenant de Mabri Toikeusse, c’est ‘’malsain et idiot’’ de faire croire que la liste « 3R-D Cavally », composée des militants du PDCI et de l’UDPCI, conduite par le ministre Banzio est contre le président de la République. « Comme il est nauséabond de procéder à des intimidations sur les cadres qui figurent sur notre liste. Car, a-t-il ajouté, nous sommes tous au RHDP pour l’application du programme du président Ouattara pour lequel des milliers d’Ivoiriens lui ont fait confiance ».

Chose qui a valu à Blé Guirao de rappeler à ‘’ceux qui semblent l’oublier’’ qu’au second tour de la Présidentielle de 2010, « au moment où le Cavally bouillait de miliciens et autres », dira-t-il, le directeur régional de campagne du candidat du RHDP, en l’occurrence Alassane Ouattara, était Dagobert Banzio, quand sa ‘’modeste’’ personne était directeur de campagne départemental à Blolequin. « Où étaient Anne Ouloto et sa suite », s’est-il interrogé.

S’adressant aux commanditaires d’une telle ‘’propagande’’, le nouvel homme fort de Banzio leur a recommandé de trouver de ‘’vrais thèmes’’ de campagne au lieu de ‘’surfer’’ sur les souffrances des populations. Il a exhorté les uns et les autres à contribuer à la réconciliation dans le Cavally, région à nouveau ébranlée par des attaques. Par ailleurs, Blé Guirao a révélé deux cas de fraude sur la liste conduite par la ministre Anne Ouloto. « Notre parti est surpris par le fait que deux de nos militants, Yao Konan Basile et Tiangbeu Bernadette, eux-mêmes étonnés, de voir leurs noms sur la liste de Anne Ouloto. Alors qu’ils sont censés être sur la liste des Municipales à Guiglo », a-t-il confié à la presse.

Et pourtant, les politiques de cette partie du grand ouest avaient décidé de se serrer les coudes après la grave crise post-électorale qui a secoué la Côte d’Ivoire en général et le Cavally, leur région, en particulier. Les Houphouëtistes s’étaient accordés à aborder les Régionales du 21 avril prochain en RHDP, lorsque le RDR s’est retiré in extremis. D’où le retour d’une certaine antipathie entre les alliés houphouëtistes.

FBIYAY

Partagez

Commentaires