Côte d’Ivoire: les hommes de Ouattara donnent un « mauvais signale » avant 2015

C’est terminé. Le parti du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des républicains (Rdr), a bouclé le vote de ses secrétaires départementaux, le samedi 6 septembre 2014. Au total, ce sont 120 nouveaux ‘’soldats’’ qui ont été élus par les militants du parti au pouvoir pour un nombre d’année indéterminé. Malheureusement, cette élection interne, qui devait sonner la mobilisation des militants du Rdr, à 13 mois de la présidentielle de 2015, a enregistré un faible taux de participation. Retour sur ce qu’on pourrait qualifier de boycott.

Les militants du Rdr ne se sont pas mobilisés pour l'élection de leur responsable locaux. Ph: Dr
Les militants du Rdr ne se sont pas mobilisés pour l’élection de leur responsable locaux. Ph: Dr

Rideau sur l’élection des nouveaux secrétaires départementaux du Rassemblement des républicains (Rdr). Dans l’ensemble, selon la direction du parti au pouvoir, le scrutin s’est déroulé dans de « bonnes conditions ». Or, il y avait trop de récriminations sur « la ‘’vieille’’ liste électorale (celle de 2008) qui a été imposée par le ministre Kafana Koné Gilbert, Secrétaire général adjoint chargé de l’organisation, de l’administration et du patrimoine ».

Cependant, le suffrage exprimé, par rapport au nombre d’inscrits, n’était pas l’effet escompté. L’on a assisté à une sorte de boycott de la part des électeurs, plutôt qu’à une mobilisation. Comme si l’enjeu n’était pas de taille. Alors que 239.000 électeurs étaient attendus, sur l’ensemble du pays, pour le renouvellement des premiers responsables locaux du parti Orange.
Ces derniers, bien que connus d’avance, à savoir « les commissaires politiques, les responsable Rjr, Rfr, les membres des bureaux de section et les 6 membres de chaque Comité de base » n’ont pas effectué le déplacement comme il fallait s’y attendre dans les bureaux de vote. A en croire une source proche de la direction du Rdr, à la rue Lepic, « la moitié des 239.000 électeurs n’ont pas voté ». Vrai ou faux ?

Le vide constaté…

A la vérité, le vide constaté le jour du vote dans plusieurs grands départements, considérés comme le bastion du Rdr, confirment l’assertion de notre source. A San-Pedro par exemple où il y avait 6 candidatures, sur 3.451 inscrits, seulement 749 ont pris part au vote, qui s’est soldé par la victoire de Bamba Mamadou. Même si le taux de participation s’est donc avéré très faible avec 22,97% dans la cité balnéaire.
Pareil du côté d’Abobo, l’une des grandes communes d’Abidjan avec un grand nombre d’électeurs. Sur les 10.639 inscrits dans la commune martyre, seulement 2.461 électeurs ont voté, dans les 7 lieux de vote, soit un taux de participation de 23,13% pour départager les 9 candidats en lice pour le poste de secrétaire départemental. Où, la liste ‘’Emergence’’ conduite par Yéo Klotcholoma a eu le dessus.

A l'image de ce siège abandonné, les militants du parti au pouvoir n'étaient nombreux dans les bureaux de vote. Ph:Dr
A l’image de ce siège abandonné, les militants du parti au pouvoir n’étaient nombreux dans les bureaux de vote. Ph:Dr

C’est tout comme à Yopougon. Seulement 27,7% des 10.604 électeurs se sont rendus dans les six lieux de vote pour choisir leur nouveau chef. Enfin de compte, Imbassou Ouattara a été réélu comme secrétaire départemental du Rdr. Même son de cloche du côté de Cocody. Dans cette commune chic, où 8 candidatures se sont déclarées, ce n’était pas la grande affluence. Les militants n’ont pas répondu à l’appel du parti. Seulement 24,5% des 1.126 inscrits ont fait le déplacement dans les bureaux de vote. L’élection s’est soldée par la victoire de la liste ‘’Réconciliation et nouvelle gouvernance’’ conduite par Diaby Ben Idrissa ET Koalla Célestin.

…rime avec les faibles taux!

Même ton à Adjamé. Sur les 4.000 électeurs, seuls 1.500 ont jugé le bien-fondé de cette élection du nouveau secrétaire départemental, en allant voter les 4 candidats. Ce qui, finalement, a vu la victoire de Soumahoro Farikou. Adiaké ne fait pas l’exception. Sur les 581 inscrits, 280 électeurs ont accompli leur devoir, soit 48,19% de taux de participation. Ce sont donc 42% des 581 qui ont choisi Kacou Edouard, candidat à sa propre succession, comme leur secrétaire départemental.
A Botro, sur un total de 787 inscrits, seulement 301 ont pris effectivement part au vote, soit un peu plus de 30% du suffrage exprimé où Kouadio Yao s’est taillé la part du lion. Il en est de même à Bouaké, dans cette grande localité où 7 candidats étaient en lice, le suffrage exprimé n’a été que de 27% avec l’élection de Ba Karamoko. Du côté de Yamoussoukro, la capitale politique, on s’attendait aux 2.200 inscrits. Mais seulement 758 ont exprimé leur vote, soit 34,45% de taux de participation.

A l’exception de quelques localités comme Toumodi avec 869 inscrits, 827 ont décidé de voter à 100% Mme Tamini Adjoua N’Gôh, soit un taux de participation élevé à 95,17%. Comme on le voit, dans la quasi-totalité des 120 localités à pourvoir, il n’y a pas eu d’engouement véritable pour l’élection des secrétaires départementaux du Rdr. Qu’est-ce qui peu bien expliquer cela ? Pourquoi les militants sont restés couchés, au lieu d’aller voter ? Devant autant d’interrogation, des proches de Ouattara ont trouvé quelque chose à dire. Et selon eux, la raison de ce ‘’boycott’’ est toute simple : « c’est parce que le jeu était pipé dans plusieurs endroits. La liste électorale était favorable aux anciens départementaux, candidats à leur propre succession ».

Qu’est-ce qui a provoqué ?

Dans la ‘’Cour commune’’, une fora du Rdr sur Facebook, gérée par l’honorable Mah Sogona Bamba, Alayi Konarey est sans appel. Selon ce « adorateur, qui « adore » Alassane Dramane Ouattara », la direction du Rdr a fait la part belle aux départementaux sortants en refusant d’actualiser la liste électorale qui date de 2008. « Devant cette situation, l’on est amené à se demander si les élections départementales ne vont pas au contraire cristalliser les positions », s’est interrogé Alayi Konarey.

Les statistiques des élections, publiées par le journal proche du Rdr, Le Patriote. Ph: Dr
Les statistiques des élections, publiées par le journal proche du Rdr, Le Patriote. Ph: Dr

A l’en croire, la plupart des secrétaires départementaux, candidat à leur propre succession, ont été élus sur la base de l’ancienne liste électorale. « En effet, les sortants qui étaient pour la plupart décriés par la base ainsi que leurs bureaux sont ceux-là mêmes qui étaient appelés à aller voter et qui constituaient le collège électoral. Dans ces conditions, peut-on croire que la direction voulait réellement donner le pouvoir aux militants de base?», s’est encore interrogé Alayi Konarey, avant de répondre en ces termes :
« Assurément non et je gage que les jours à venir me donneront raison car une bataille s’engagera entre les militants de base et leurs « responsables » qui sont réhabilités par une liste grâce à laquelle des morts ont voté, des personnes ont commis un délit d’usurpation d’identité et des militants moyennant des sommes d’argent ont accordé leur suffrage donnant ainsi une nouvelle habitude aux militants qui désormais demanderont, ce qu’on leur donne pour aller voter », a décrié l’internaute proche du pouvoir Ouattara.

Au dire de Alayi Konarey « les élections départementales, avec une liste favorable aux sortants est simplement le meilleur moyen que la direction a trouvé pour diviser les militants et réhabiliter tous les anciens départementaux partis en indépendants ». C’est à croire que le boycott observé par les militants à travers cette élection des départementaux démontre qu’ils n’étaient pas en phase avec la plupart des prétendants et la direction du parti.

Et pourtant, le parti du président Ouattara, le Rdr, s’attendait à une forte mobilisation de ses militants pour donner les prémisses d’une éventuelle réélection de leur mentor. A cette allure, faut-il s’attendre à une surprise en 2015 ? Le moins qu’on puisse dire, le Rdr doit revoir sa copie à l’endroit des militants au risque de préparer un fiasco. Sinon, comme aimait à dire l’ex-président Gbagbo, « le temps est l’autre nom de Dieu ».

FBI

The following two tabs change content below.
Fofana Baba Idriss
Journaliste-Blogueur, communicateur, web activiste, volontaire de la bonne cause !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *