Élections locales en Côte d’Ivoire, ça se complique !

Article : Élections locales en Côte d’Ivoire, ça se complique !
25 février 2013

Élections locales en Côte d’Ivoire, ça se complique !

Silence radio, hier, 24 février 2013, à la résidence privée du président Bédié, à Cocody-Ambassades (Abidjan).

Parti pour le « bouclage » de leur liste pour les Municipales et Régionales du 21 avril prochain, c’est zéro pointé au final. Après 45 minutes d’échange entre la coalition des partis du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), une déclaration à la fois laconique et diplomatique a été donnée : « Les discussions se poursuivent ».

Débutée autour de 17h 15, la rencontre a pris fin à 18h 00. A leur sortie, même s’ils ont gardé le traditionnel sourire, ni les Premiers ministres Daniel Kablan Duncan et Jeannot Ahoussou-Kouadio (PDCI), le Secrétaire général de la Présidence, Ahmadou Gon Coulibaly (RDR), les Secrétaire généraux, Alphonse Djédjé Mady (PDCI) et Ahmadou Soumahoro (RDR), Ouassénan Koné (PDCI), Albert Mabri Toikeusse (UDPCI), Kandia Camara (RDR), Gnamien Konan (UPCI) et un représentant d’Anaky Kobena (MFA), n’ont voulu filer le moindre mot. « Nous n’avons pas de déclaration à faire. Les discussions se poursuivent », a lancé un des responsables aux Journalistes.

Alors que la presse nationale et internationale avait parié que la fumée blanche sortirait de cette rencontre qualifiée de celle de la « dernière chance ». D’ailleurs, le même responsable a mis en garde : « Vous ne devez rien dire dans les journaux comme à la télévision ». Pourtant, après la rencontre des deux leaders du RHDP, Ouattara et Bédié, le 11 février dernier, il a été annoncé en grande pompe que le PDCI, le RDR, l’UDPCI et le MFA iront aux Municipales et Régionales du 21 avril en « rang serré ».

En d’autres termes, il fallait faire de telle sorte que le RHDP puisse faire une razzia à ces élections locales, dans la nécessité de consolider « l’esprit houphouëtiste » qui le caractérise. Malheureusement, environ deux semaines après, tout semble être bloqué. Ce qui laisse croire que personne ne veut lâcher du lest.

Si la question d’aller en RHDP est un acquis dans chaque camp, le casse-tête chinois est que personne ne veut laisser son « allié » prendre le dessus. Alors ! Qui va se sacrifier ? En attendant qu’ils parviennent à un point hypothétique d’encrage, le moins qu’on puisse dire, c’est que tout se complique pour RHDP.

FBIYAY

Partagez

Commentaires