Elections municipales, blocage entre plusieurs partis politiques ivoiriens !

Les deux grands partis politiques ivoiriens que sont le PDCI et le RDR n’arrivent pas à plancher sur la formation d’une liste commune pour aller aux élections municipales du 21 avril en RHDP. Face à cela, l’UDPCI et le MFA, membres de la coalition au pouvoir, ont décidé de faire un choix.

Rien n’a été décidé de commun accord à Cocody. Entre le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Rassemblement des républicains (RDR), il y a blocage. Comme aux Législatives du 11 décembre 2011, les Houphouëtistes iront, certainement, en rangs « séparés » aux élections municipales du 21 avril prochain. Les nombreuses rencontres organisées en vue d’établir la liste commune du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) ont accouché d’une souris. C’est ce qui transparaît du point de presse animé, le samedi 16 février, par Touré Abdoulaye, président de la Coordination RHDP de Cocody, au siège du CPJ sis aux 2 Plateaux.

« En vue de préserver l’esprit de l’alliance houphouëtistes qui nous unit et de respecter notre volonté commune de gérer ensemble la commune de Cocody, en ma qualité de président de la Coordination RHDP de Cocody, j’ai invité les partis frères du PDCI, du RDR, de l’UDPCI et du MFA à des rencontres. Cela, pour nous pencher sur la possibilité d’aller en RHDP aux Municipales avec une tête de liste commune. Mais, notre vœu ardent d’y parvenir n’a pu aboutir faute de consensus entre le PDCI et le RDR. Qui en présentait déjà chacun », a déploré l’honorable Touré Abdoulaye. Le conférencier a tenu a fait lever les équivoques, relatives à certaines langues, qui feraient croire qu’une liste RHDP aurait été arrêtée à Cocody.

« D’ailleurs, a-t-il précisé, nous n’avons reçu aucune onction de nos bases respectives à aller en RHDP aux prochaines municipales, ni aucune instruction, jusque-là, ne nous a été donnée par nos chefs respectifs dans ce sens. S’ils considèrent que cela est possible avec l’accord de la base, nous y allons ». Selon lui, tout devrait se décider en amont avec la base et avec les orientations et les recommandations des hauts responsables des partis alliés.

« Et, non en aval comme certains veulent le faire croire avec des agissements politiques dans l’objectif de troubler la quiétude des militants et des électeurs », a ajouté Touré Abdoulaye, par ailleurs Délégué communal PDCI de Cocody (Nord-Est). Toutefois, le patron du RHDP de Cocody a indiqué que le RDR a choisi la personne de Agbahi Felicien pour conduire sa liste et N’Goan Aka Mathias par la direction du PDCI-RDA. Au dire de Touré Abdoulaye, c’est à ce titre que l’UDPCI et le MFA avaient décidé que la future tête de liste RHDP provienne du RDR ou du PDCI.

« Malheureusement, chacun des deux partis veut assurer la tête de liste. Ainsi, le PDCI qui a choisi le délégué N’Goan Aka Mathias comme sa tête de liste, a constitué sa liste en associant des éminents membres de l’UDPCI de Cocody. A savoir son premier responsable dans la commune, en l’occurrence M. Tiémoko Migeo et la présidente des femmes UDPCI, Mme Dohoun », a-t-il appuyé. S’agissant du MFA, le N°1 de la Coordination RHDP a confié que le parti d’Anaky Kobénan sera « incessamment » sur la liste PDCI que dirige N’Goan Aka Mathias, avant l’ouverture des dépôts de candidature, le 20 février prochain.


Pour Touré Abdoulaye, ces « rapprochements » entre certains cadres des partis frères et des têtes de liste ne suffisent « nullement » à parler de liste RHDP à Cocody pour ces élections. Avant de trancher en ces termes : « Si nous n’arrivons pas à nous entendre, comme aux Législatives, nous allons nous mesurer sur le terrain ».

FBIYAY

The following two tabs change content below.
Fofana Baba Idriss
Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où j'anime notamment des chroniques politiques et parle aussi de culture et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, j'ai occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *