Les mondoblogueurs ivoiriens forment au ‘’blogging parlementaire’’

Dans le cadre du projet femmes et médias pour une meilleure gouvernance en Afrique de l’Ouest initié par l’Institut Panos, l’Association des mondoblogueurs ivoiriens (AMI), en partenariat avec l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, ont organisé un Atelier de formation sur le ‘’blogging parlementaire’’ à l’intention des journalistes et des blogueurs.

Le blogging pour ‘’démystifier’’ le fonctionnement du Parlement. Ph: Moussa Bamba
Le blogging pour ‘’démystifier’’ le fonctionnement du Parlement. Ph: Moussa Bamba

Blogging parlementaire. Ce concept nouveau dans le monde de la communication en Côte d’Ivoire a été lancé par l’Association des mondoblogueurs ivoiriens (AMI), le vendredi 15 août 2014, à l’Assemblée nationale au Plateau. Ce, à l’occasion d’un atelier de formation sur le traitement de l’information parlementaire à travers les blogs et les réseaux sociaux.

A travers ces outils des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), devenus incontournables dans la vie des citoyens, l’Assemblée nationale et l’AMI ont instruit les journalistes et les blogueurs sur « l’historique et le fonctionnement de l’Assemblée nationale », afin que ceux-ci puissent mieux relayer l’information aux populations.

Dadi Martial, formateur de ce module et assistant administratif à la direction des services législatifs de l’Assemblée : « L’Assemblée nationale veut se faire voir et s’ouvrir sur l’extérieur. Il est donc important de porter ces informations aux blogueurs et journalistes qui jouent un rôle important dans la diffusion de l’information. C’est maintenant que nous avons eu une volonté ferme du président de l’Assemblée pour faire connaître cette Institution ».

Maîtriser le rôle du député !

Abordant dans le même sens, le journaliste-blogueur Suy Kahofi, chargé de programmes à l’AMI, pense que cette formation sur le ‘’bloguing parlementaire’’ vise à créer une synergie entre les blogueurs afin que ceux-ci puissent véritablement s’intéresser à la vie du Parlement pour éclairer le citoyen sur certaines idées reçues. « Cela doit consister à montrer que l’Assemblée nationale n’est pas seulement le lieu où les députés se chicanent parce qu’un tel est du PDCI, du RDR, de l’UDPCI, de l’opposition et se contenter après, de prendre un salaire chaque fin de mois » a-t-il souligné .

Mariette Yao aux côtés de Suy Kahofi, le chargé des Programmes de l'AMI. Ph: Moussa Bamba
Mariette Yao aux côtés de Suy Kahofi, le chargé des programmes de l’AMI. Ph: Moussa Bamba

A en croire Suy Kahofi, les blogueurs et les journalistes doivent désormais éduquer leurs lecteurs, en leur faisant comprendre que l’Assemblée nationale est un symbole de la Côte d’Ivoire qui contribue à son développement politique, économique et social. « Et, je dirai même que tout ce qui est institution, qui fait la vie de la nation ivoirienne dépend de l’Assemblée nationale. Il faut donc comprendre le Parlement et maîtriser le rôle du député dans l’exercice de ses fonctions » a appuyé le chargé de programmes de l’AMI.

Se prononçant sur la corrélation ‘’Blogging-parlementaire’’, Suy Kahofi a confié que même si des journalistes ont déjà développé le concept du ‘’journalisme parlementaire’’, n’empêche que les blogueurs ont une part importante à jouer. Car, aujourd’hui,  le ‘’blogging’’ est devenu un moyen de démocratisation de l’information par excellence : « Des milliers de personnes sont plus attachées aux blogs, aux réseaux sociaux qu’aux médias classiques. C’est à ceux-là, les jeunes, les femmes, les vieux, qu’il faut pouvoir s’adresser aussi. C’est pour vous dire que les blogueurs ont une part très importante à jouer dans cette transmission de l’information juste et vraie sur le Parlement ».

Pour le responsable des programmes à l’AMI, la seconde étape de la formation va porter sur la notion des ‘’procédures’’ de création des lois. Mais avant, Suy Kahofi a tenu à remercier Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, qui a mis tous les moyens à la disposition de l’AMI pour cette première formation au sein de l’hémicycle.

FBI

The following two tabs change content below.
Fofana Baba Idriss
Journaliste-Blogueur, communicateur, marketeur, web activiste, volontaire de la bonne cause !

8 thoughts on “Les mondoblogueurs ivoiriens forment au ‘’blogging parlementaire’’

    1. Pas du tout. On sera fier, au contraire, de voir que grâce à l’Association des Mondoblogueurs Ivoiriens (AMI) le  »Blogging Parlementaire » s’est exporté à Madagascar. Tu sais, Rijaniaina, il faut toujours copier sur l’autre pour mieux se perfectionner. Donc, on vous encourage à vous y engager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *