Bert Koenders demande l’actualisation de la liste électorale ivoirienne

Le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations unies, Albert Koenders, a certifié les résultats des Législatives partielles, notamment celle de deux circonscriptions électorales, hier. Tout en portant un regard critique sur la Commission électorale indépendante (CEI).

17 jours bien comptés. Après les Législatives partielles du 3 février dernier, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, Albert Gérard, a certifié, hier, le processus ainsi que les résultats de l’élection des députés de Facobly et de Bonon.

Selon le patron de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), après l’analyse et la tabulation des résultats des Procès verbaux (PV), les résultats tels que proclamés par la Commission Electorale Indépendante (CEI) et confirmés par le Conseil Constitutionnel, sont conformes à la volonté populaire exprimée dans les urnes. « Compte tenu de ce qui précède, je certifie solennellement que toutes les conditions nécessaires à la tenue d’élections ouvertes, libres, justes et transparentes sont réunies à toutes les étapes des élections législatives dans ces deux circonscriptions électorales, bouclant ainsi le cycle de la certification des élections de sortie de crise en Côte d’Ivoire »

, a déclaré Albert Koenders, le mardi 20 février, au cours d’une conférence de presse tenue à son siège de Sebroko sis à Attécoubé. Il a ajouté qu’« à chaque étape du processus électoral, nous avons pu constater des améliorations au niveau des capacités techniques des Institutions nationales impliquées dans ce processus afin de faire face aux nouveaux défis. Même s’il reste, a-t-il poursuivi, bien entendu, des efforts supplémentaires à faire dans ce domaine ».

S’agissant des circonscriptions électorales de Bangolo, Divo, Koumassi et Issia, il a indiqué que la certification a été faite le 9 mars 2012, après les Partielles du 26 février 2012. « Les quatre autres circonscriptions (Bangolo, Issia, Divo et Koumassi) ne sont pas concernées par cette certification étant donné qu’il s’agit de pourvoir à nouveau des sièges de députés élus qui sont par la suite décédés », a-t-il précisé.

Au dire du Certificateur des Nations unies, à l’échéance du délai réglementaire de recours, le Conseil Constitutionnel a enregistré une seule requête introduite le 8 février dernier, par le Conseil de Séa Jean Honoré, candidat aux élections législatives du 3 février 2013 dans la circonscription électorale N°91 de Facobly. Mais, a-t-il relevé, « le Conseil Constitutionnel, après instruction du dossier, a procédé à son rejet par une décision datant du 14 février 2013 ». Bien qu’ayant salué le processus électoral dans son ensemble, le chef de l’ONUCI a tenu à faire des observations, notamment aux acteurs politiques.

Au Gouvernement et au Parlement, il a souhaité que la CEI soit « mieux adaptée » face au nouveau contexte de consolidation de la paix. Tout en demandant que la liste électorale, quoique fiable, soit « actualisée » afin d’être conforme aux critères standards « d’inclusivité et d’exhaustivité ». Outre cela, Albert Gérard Koenders a reconnu que ces élections législatives constituent un pas décisif dans le processus de normalisation institutionnelle de l’Etat de Côte d’Ivoire. « A cette étape, le peuple et le gouvernement de Côte d’Ivoire achèvent avec succès et dans la détermination, une étape cruciale de son processus de sortie de crise et de consolidation de la paix », a-t-il conclu.

FBIYAY

The following two tabs change content below.
Fofana Baba Idriss
Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où j'anime notamment des chroniques politiques et parle aussi de culture et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, j'ai occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *