Abidjan, une chasse aux chauves-souris a failli tourner au drame

Dans la cours de la Bibliothèque nationale, un tronc d’arbre a crée plus de peur que de mal, récemment, dans la commune du Plateau.
Dans la cours de la Bibliothèque nationale, un tronc d’arbre a crée plus de peur que de mal, récemment, dans la commune du Plateau.

Photo-0093

Photo-0094

Photo-0095

Photo-0096

Photo-0097

Photo-0098

Photo-0099

Photo-0100

Photo-0101

Photo-0102

Photo-0103

Photo-0104

Photo-0105

Photo-0106

Photo-0107

Photo-0108

Photo-0109

Photo-0110

Photo-0111

Photo-0113

Des centaines de jeunes, ‘’Gouro’’, (une ethnie de l’ouest de la Côte d’Ivoire), à bord des cars de transport en commun, ont pris d’assaut la Bibliothèque nationale située dans la commune du Plateau, le samedi 19 janvier 2013.

Ils étaient venus à l’invitation de la communauté dont-ils appartiennent pour dit-on rendre un ‘’hommage’’ au maire de ladite circonscription administrative pour ses actions de bienfaisances à l’endroit de ‘’deux Gouro’’ qu’il a pu rendre ‘’célèbre’’.

Mais, avant le top départ de cette cérémonie – qui a véritablement commencé à 14h30 mn – de ‘’reconnaissance’’, on a failli assister à un autre drame, après celui du 1er janvier ayant occasionné la mort de 63 personnes au alentour du stade Félix Houphouët-Boigny.

Seulement, voilà ! Vers 12h 45, au moment où une grande majorité de ces ‘’fêtards’’, c’est-à-dire les jeunes (filles comme garçons) s’adonnaient à une partie de chasse, dans la cours de la bibliothèque nationale, qui abrite de grands arbres, qu’une grosse branche, – accompagnée d’un grand bruit -, s’est fendue ‘’miraculeusement’’, pour se rabattre sur un flan de la clôture mitoyenne à la route.

C’est la débandade dans la cours de la bibliothèque nationale. Les policiers et agents municipaux, commis à la sécurisation des lieux, accourent l’endroit. Heureusement, aucune perte en vie humaine.

Cependant, l’on constate qu’une partie de la clôture n’a pas supporté le choc, et les feuillages de la branche en question ont occupé carrément une partie de la route, juste en face de l’immeuble de la Tour E (cité administrative).

Pendant que des automobilistes se frayaient difficilement le passage, on assistait du coup à une chasse poursuite aux chauves-souris qui avaient du mal à décoller, après leur chute de la branche qui s’est arrachée.

Ainsi, dans tous les sens, les ailes membraneuses de ces mammifères étaient battues à même le sol pour les rendre inoffensifs. Certains policiers se sont même procurer ces ‘’oiseaux’’ à quelques francs pour surement continuer la fête chez eux.

 

FBIYAY

 

 

 

The following two tabs change content below.
Fofana Baba Idriss
Journaliste depuis 2010 et Blogueur depuis 2012 sur la plateforme de Radio France International – Mondoblog – où j'anime notamment des chroniques politiques et parle aussi de culture et faits de société. Ayant également fait des études de Marketing et de Management, j'ai occupé dans différents pays les fonctions d’Assistant en communication politique et Responsable des communications.

1 commentaire sur “Abidjan, une chasse aux chauves-souris a failli tourner au drame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *